Accueil Partis politiques Vrai « Rhdpexit » ou un amour de masochistes?

Vrai « Rhdpexit » ou un amour de masochistes?

Veillée d'armes au Rhdp pour un "rhdpexit" qui donne lieu à des empoignades.

Au Rhdp, les fiancés se cherchent une voie de mariage! Mariage d’amour, mariage de raison ou mariage forcé?

Mariage d’amour? Certainement pas! A peine le Pdci par a-t-il fait valoir son droit à l’autodétermination du régime matrimonial que le Secrétariat général du Rdr a rué dans les brancards pour traiter son porte-parole de tous les noms d’oiseaux.

Mariage de raison? C’est peut-être celui qui était déjà en cours et qui semble aller vers le divorce. Le courage du remboursement de la dote ne semble pas partagé dans la famille de la dame qui refuse de tronquer son nom contre celui de l’enfant qui veut la prendre pour épouse. Certes, avions nous, dans notre analyse, évoqué les risques encourus par le parti du sphynx de Daoukro, à travers cette sortie. Au sein du parti même, de vieux chevaux, défenseurs de la vie politique « à la Rhdp » ont immédiatement repris du service tandis que les partisans d’une alternance au profit du Pdci ont trouvé la sortie de l’ancien ministre du Commerce, assez prématurée. Les premiers veulent prendre en place une médiation de sauvetage du parti unifié tandis que les seconds veulent temporiser pour amoindrir les effets collatéraux du « rhdp-exit », sorte de sortie du Rhdp. Une sortie du Pdci du Rhdp pour laquelle  direct225.com  consacre un néologisme exclusif à la « Brexit » ou « Frexit ».
Nous vous proposons « en images » les échanges de haut vol de courtoisie – surtout du côté du Rdr qui n’a pas fait dans la dentelle. Aux débats d’idées, il semble avoir été préféré les attaques personnelles dont les vidéos circulent abondamment sur la toile. Notre ligne éditoriale ne nous permet pas de les publier. Par souci « d’hygiène intellectuelle » pour reprendre l’expression d’un acteur politique ivoirien.

Vous lirez également les réactions des Internautes à cette querelle de famille!

Les échanges en images

RÉAGIR

Prière de laisser votre commentaire
Prière de saisir votre nom ici