Accueil Non classé Le retour du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly peut-il rassurer les Ivoiriens?

Le retour du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly peut-il rassurer les Ivoiriens?

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly a remercié fortement le président Alassane Ouattara, tout en assurant avoir été au courant du pouls du pays durant son absence

C’est un gouvernement masqué qui a accueilli le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, qui est rentré ce jeudi 2 juillet d’un « contrôle médical » de deux mois en France où il était arrivé en pleine crise sanitaire Covid-19, ayant entraîné la fermeture de toutes les frontières de l’Europe aux voyageurs en provenance des pays non européens.

Les conditions de ce voyage et cette longue absence du pays avaient suscité tellement de commentaires qu’il faut espérer que le gouvernement se mette au travail. Mais l’accueil réservé au candidat déclaré de la coalition au pouvoir à Abidjan pourrait faire penser le contraire.
Car, en dépit de la grande valeur humaine de sa présence à l’accueil d’Amadou Gon Coulibaly, l’on ne sait pas si le président Alassane Ouattara a accueilli un protégé en pleine épreuve qui a besoin d’être boosté, un premier ministre, un chef d’État étranger, ou même l’acteur principal d’une cérémonie privée, de type mariage tant le protocole de l’accueil semble enterrer la République et ses valeurs, notamment son protocole.
Un Premier Ministre accueilli au bas de l’échelle de coupée (échelle intégrée au jet de la flotte présidentielle ivoirienne), par le couple présidentiel qui se met en retrait afin que les honneurs soient rendus au premier, pendant que le Chef de l’État et son épouse suivent, derrière lui ! « Amadou Gon était-il reçu dans un cadre privé avec tous les moyens de la république ou bien à quatre mois d’une élection présidentielle la république devrait-elle être piétinée pour mettre en confiance un candidat ? » s’est interrogé sous couvert d’anonymat un cadre PDCI soucieux de protéger son fauteuil. A moins que ces honneurs soient le baiser de la mort qui prépare au retrait de la candidature ?
La marche prudente et saluant les personnalités civiles et militaires au coude, Amadou Gon est apparu quelque peu amaigri.
Le port du masque aussi bien par toutes les personnalités présentes à l’accueil, que par tous les journalistes, est un bon signal pédagogique dans la lutte contre la pandémie, tandis que le retour du chef du gouvernement ivoirien va certainement donner un coup d’accélérateur à l’actualité politique ivoirienne dans ce grand marigot où rien n’est joué et où les ambitions s’entrechoquent.
Manuella Jeanne Sissokaud
PARTAGES

RÉAGIR

Prière de laisser votre commentaire
Prière de saisir votre nom ici