Accueil En Continu Le Pdci blessé, rugit par le sommet.

Le Pdci blessé, rugit par le sommet.

Pdci blessé et le face à face avec le Rdr
Désormais le face à face entre le Rdr et le Pdci qui vient de mettre fin, par la voix de son porte parole au débat sur l'alternance.

En une cérémonie, le Pdci, par la voix de son porte parole a réglé les questions pendantes de ses relations avec le Rdr au sein du Rhdp, ce week-end à Yamoussoukro.

Comme un lion blessé, le vieux parti a réagi, sans langue de bois, ni langage diplomatique pour rassurer ses militants et les engager dans la bataille pour 2020. De cette cérémonie, les militants du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), revigorés par des interventions de celui qui porte la parole officielle du parti, ont essentiellement retenu les dispositions politiques suivantes:

  1. «Le Pdci aura son candidat pour les élections de 2020;»
  2. «Le Pdci conservera son nom. On n’a jamais vu un enfant demander au père de prendre le nom de l’enfant;»
  3. «Si parti unifié, il doit y avoir, ça sera après l’alternance.»

«Le Pdci aura son candidat pour les élections de 2020» a annoncé le porte-parole du Pdci, le ministre Jean-Louis Billon, samedi à Yamoussoukro lors de la cérémonie d’hommage national des cadres du parti fondé par Félix Hoyphouët-Boigny, au président Henri Konan.

« Il est question éventuellement du parti unifié, mais la position du président Henri Konan Bédié est claire : si parti unifié, il doit y avoir ça sera après l’alternance », a précisé le porte-parole du Pdci qui a ajouté que « la feuille de route est claire, la carte de la Côte d’Ivoire est connue et nous allons la parcourir pour vous présenter un candidat en 2020».
Se voulant rassurant quand à l’unité du Pdci, Jean-Louis Billon precisera que « Personne ne dévira de cette trajectoire.» de cette feuille de route. Il semble répondre ainsi aux tentatives de diabolisation de certains « dinosaures » du Pdci par des cadres du Rdr, défenseurs du parti unifié.

  • «Le Pdci aura son candidat pour les élections de 2020»
Le président de la région du Hambol (au Centre-Nord de la Côte d’Ivoire), suspendu sine-die de ses fonctions par une décision administrative suite à des tensions entre lui et des élus du Rdr, a également expliqué que l’appel de Daoukro lancé par le président Bédié pour soutenir le candidat du Rdr l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara en 2010 et en 2015 appelait bien entendu à l’alternance en 2020. « Et qui d’autre que le Pdci peut-il parler d’alternance ? Quand le président Bédié parle d’alternance après avoir donné son soutien, il ne peut parler d’alternance qu’au profit et au profit seul du Pdci-Rda », a précisé le porte-parole du parti sexagénaire.

«Mais le temps des sacrifices est terminé. Nous attendons de nos partenaires le même sens du sacrifice que le Pdci a eu. Nous attendons de nos partenaires qu’ils nous soutiennent en 2020 comme nous avons su les soutenir en 2010 et en 2015. C’est cela la solidarité et c’est cela l’houphouëtisme vrai », a souligné Jean-louis Billon qui a insisté sur la stature d’homme de paix du président Henri Konan Bédié qui, selon lui, fait beaucoup de sacrifices.

  • «Le Pdci conservera son nom. On n’a jamais vu un enfant demander au père de prendre le nom de l’enfant.»

Comme pour répondre aux soupçons de certains cadres et militants qui voient dans le projet de parti unifié la tentative du Rdr de phagociter le Pdci, Jean-Louis Billon, porte-parole du Pdci a indiqué que si au sein des partis qui composant le Rhdp, les esprits évoluent et que chacun accepte d’abandonner son identité propre « alors nous pourrons aller au parti unifié. Mais pour l’instant, il est hors de question que le Pdci se fédère ».

  • «Si parti unifié, il doit y avoir ça sera après l’alternance»

Il a toutefois rassuré « que nos partenaires au sein du Rhdp ne s’inquiètent pas, le Pdci est un parti inclusif
Par la voix de Jean-Louis Billon, Henri Konan Bédié, le sphinx de Daoukro, a voulu ramener le Rdr à la fois à la maison et à la raison et tempérer ses appétits. «Au départ vous êtes tous partis du Pdci. Le Pdci conservera son nom. On n’a jamais vu un enfant demander au père de prendre le nom de l’enfant. Le Pdci est le parti père, que les enfants rejoignent le Pdci et ensemble, nous allons bâtir cette Côte d’Ivoire plus harmonieuse», a martelé le porte-parole de l’ancien parti unique, qui a perdu le pouvoir en décembre 1999, à la suite d’un coup d’Etat dont il n’a certainement pas oublié les principaux bénéficiaires et acteurs de l’ombre.

A Yamoussoukro ce week-end, le ministre Jean Louis Billon a invité le Rdr à la maison et à la raison.
Comme on peut l’observer, le plus vieux parti de Côte d’Ivoire a sorti ses griffes et les propos qui ne souffrent d’aucune ambiguïté relancent la présidentielle de 2020.

RÉAGIR

Prière de laisser votre commentaire
Prière de saisir votre nom ici