Accueil Éducation Henriette Diabaté remplace le patriarche Gon Coulibaly au groupe scolaire de Lataha...

Henriette Diabaté remplace le patriarche Gon Coulibaly au groupe scolaire de Lataha (Korhogo)

Lataha_groupe scolaire
Le désormais groupe scolaire Henriette Dagri Diabaté de Lataha

direct225.com | 4 mars – Le groupe scolaire de Lataha, dans le département de Korhogo, porte désormais le nom de la grande Chancelière Henriette Dagri Diabaté, présidente du RDR, le parti d’Alassane Ouattara, le chef de l’état ivoirien.Latahadirect225

Da Sylla Benoit Dohao | 11h20 | Mise à jour:11h20

«Je déclare officiellement que le groupe scolaire de Lataha s’appelle désormais groupe scolaire Henriette Dagri Diabaté», a annoncé, sous des applaudissements, samedi, la grande Chancelière.

Le désormais groupe scolaire Henriette Dagri Diabaté de Lataha, est chargé d’histoires. Le premier bâtiment a été construit en 1959, par le patriarche Gon Coulibaly, père du député Gon Coulibaly, l’ancien vice-président de l’Assemblée Nationale et proche de Philippe Grégoire Yacé. Le député Gon Coulibaly est connu pour être le parrain de centaines d’élèves, jadis affectés au Lycée Houphouët-boigny de Korhogo dans les années 70 à 80. Ils venaient des régions sud et ouest du pays, pour occuper des places vacantes du fait du faible niveau de scolarisation au Nord, participant ainsi à la politique de brassage ethnique de Houphouët-boigny.

Pionnière de l’enseignement primaire, l’école primaire publique de Lataha a assuré sa fonction d’éducation à une époque où la majorité de la population était hostile à la scolarisation de ses enfants, surtout les jeunes filles.

Lataha
Mme Dagri Diabaté a déclaré accepter que le groupe scolaire porte son nom.

Mme Dagri Diabaté a déclaré accepter que le groupe scolaire porte son nom parce qu’elle veut affirmer son engagement pour l’éducation de ses « petits-enfants » et pour l’école ivoirienne de façon générale.

L’internaute ‎Thirio Guy Herve Boniel‎, a jugé « denaturant ce changement » et dit ne pas « comprendre le fait d’enlever le nom d’un patriarche, d’un bâtisseur des premières heures de notre nation pour rebaptiser une école je ne sais sur quelle base du nom d’une présidente de parti…« .

Lataha est un gros village de 10.000 âmes, érigée en chef-lieu de sous-préfecture, située au nord de la Côte d’Ivoire à 13 km de Korhogo et 504 km d’Abidjan, et appartenant au département de Korhogo, dans la Région du Tchologo.

Soixante ans après son premier bâtiment, l’école de Lataha est devenue un groupe scolaire de quatre écoles dont une maternelle, avec un effectif de 977 écoliers dont 486 filles.

Elle a réalisé un taux de réussite de plus de 98,73% à l’examen du certificat d’étude primaire élémentaire (CEPE) à la session de juin 2017. Un succès qui ne serait pas étranger à la présence effective de la présidente du RDR, dans un contexte du recul du RDR dans l’opinion publique. Le parti a récemment engagé des réflexions pour améliorer sa communication qui est déjà connue pour être des plus performantes.

La présidente du Rassemblement des républicains (RDR), Henriette Dagri Diabaté, a d’ailleurs rencontré, samedi, les militants de Korhogo au siège du parti. Elle leur a, à nouveau, demandé de se tenir prêts pour les échéances électorales qui viennent, avant de leur présenter brièvement les décisions du séminaire de Yamoussoukro sur la communication du parti en s’engageant à les mettre en application.

PARTAGES

RÉAGIR

Prière de laisser votre commentaire
Prière de saisir votre nom ici