Accueil Afrique Le Burkina-Faso consolide son leadership en énergie solaire avec Iamgold Essakane SA.

Le Burkina-Faso consolide son leadership en énergie solaire avec Iamgold Essakane SA.

Panneaux énergie solaire
Panneaux solaires pour la production d'énergie

Leader régional en énergie solaire, le Burkina Faso consolide sa position et son option écologique avec la mise en service par la société minière Iamgold Essakane SA, dans la région du Sahel burkinabè, de la plus grande centrale hybride fioul-solaire du monde.

© direct225.com – Samedi 17 mars 2018 17h00 | Dernière mise à jour 1700.

De l’avis de la Directrice générale (DG) d’Essakane Solar, Marie Kantiono, la mise en service de l’infrastructure constitue «un tournant majeur et irréversible pour l’industrie minière».

Selon elle, la société a réussi à prouver que «l’électricité renouvelable dédiée aux industriels offre des avantages économiques et environnementaux majeurs».

Il ressort que la mine d’or d’Essakane, pour ses besoins d’énergie aux fins de fonctionnement, dispose déjà d’une centrale énergétique de mazout lourd de 57 MW.

Avec la centrale hybride, la mine pourra économiser 6 millions de litres de fioul par an et éviter ainsi, la production de 18.500 tonnes de CO2 par an. En outre, cela permet d’offrir 40 emplois directs durant la phase d’exploitation. Une centrale qui arrive à point nommé car la transition au traitement de minerai dur a engendré une augmentation de la consommation énergétique à la mine d’Essakane d’environ 14 GWh/mois en 2013 à 26 GWh/mois en 2015.

La construction de la centrale hybride fioul-solaire a nécessité près de 130.000 panneaux solaires, étalés sur une superficie de 30 hectares. Le coût de construction est évalué à 25 millions de dollars, soit près de 14 milliards de FCFA.

L’inauguration de l’infrastructure a eu lieu, vendredi, en présence du président du Faso Roch Kaboré et des responsables de l’entreprise. Pour la mise en œuvre du projet, Iamgold Essakane SA s’est associée à African Energy Management Platform (AEMP) et au producteur mondial indépendant d’énergies renouvelables EREN Renewable Energy SA.

En plus de la plus grande centrale solaire photovoltaïque d’Afrique occidentale construite à Zatouli (près de Ouagadougou), inaugurée le 30 novembre 2017, le Burkina Faso dispose désormais de la plus grande centrale hybride fioul-solaire du monde.

Emmanuella Jeanine Sissokaud avec Apa

RÉAGIR

Prière de laisser votre commentaire
Prière de saisir votre nom ici