Accueil Éco Amadou ironise sur les sanctions prises après les détournements.

Amadou ironise sur les sanctions prises après les détournements.

C’est sur un ton ironique que le premier ministre ivoirien, Amadou Gon, a commenté jeudi les mesures conservatoires prises après des détournements que certaines sources estiment à 400 milliards de francs cfa (600 millions d’euros)

Le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly s’est réjoui jeudi des sanctions prises à l’encontre de certains agents de l’Office national d’identification (ONI), de la Direction général des impôts (DGI) et des Douanes pour fautes commises dans le cadre de leurs activités, rapporte l’agence gouvernementale d’information.

«Je me réjouis des sanctions qui ont été prises à la DGI, à la Douane et à l’ONI. Le travail bien fait mérite d’être recompensé et le travail mal fait mérite d’être sanctionné», a-t-il ironisé, lors du lancement officiel des activités de l’Observatoire du service public (OSEP) à la Primature.

Plusieurs agents ont été sanctionnés ces derniers jours en attendant les enquêtes en raison de leur proximité dans des situations qui sont intervenues dans ces directions, indique-t-on.

Le scandale a été relevé à la suite d’une enquête d’un journal indépendant d’investigations, « l’Elephant déchaîné » fondé et dirigé par Tiemoko Assalé.
Le même jour, ce journal a publié sur sa page Facebook, une chronique sur l’état de la gouvernance du pays.

RÉAGIR

Prière de laisser votre commentaire
Prière de saisir votre nom ici